La révolution du Magigras dans le décor miniature

La révolution du Magigras dans le décor miniature


Tutoriel 1 Magigras : Comment réaliser l’herbe et les arbustes en miniature

La réalisation d’herbe miniature en utilisant des fibres statiques ou du flocage pour maquette dressées par un appareil électrostatique date d’il y a plusieurs décennies. Les modélistes utilisent une couche de colle à bois étalée sur la partie de leur diorama qu’ils souhaitent enherber et un pulvérisateur d’herbe électrostatique pour dresser les fibres. On plante la masse de l’appareil dans le support en contact avec la colle pour alimenter la masse de l’appareil électrostatique.

Voici les produits utilisés pour la démonstration :
La résine
Le RTS Greenkeeper
La colle Magispray
Les herbes statiques Magiflocr
Les flocages Magiflor

Or ce système a des limites si bien que les modélistes ont ressenties une frustration à juste titre. En effet, les fibres statiques dressées se plantent dans la colle. Une fois celles-ci séchées, on ne peut recoller les fibres en couches successives car il faudrait à la fois remettre une couche de colle sur toute la surface pour assurer le contact et l’ionisation. Ensuite, il faudrait que la colle ne soit que sur les tiges dressées pour que de nouvelles fibres statiques se collent au tronc et forment une ramification.

Les solutions apportées par le Magigras pour le flocage d’herbes statiques en modélisme

Le Magigras résout ces problèmes. La couche appliquée sur les décors à enherber provoque une ionisation permanente dès qu’un courant traverse cette couche. Ainsi, il n’y a plus besoin de colle humide pour provoquer l’ionisation. De plus, le Magigras est suffisamment conducteur pour alimenter la surface même si la source d’alimentation est éloignée de l’endroit que l’on veut saupoudrer.

Ainsi, on va pouvoir floquer plusieurs fois une surface en utilisant une colle sans eau comme des colles en bombe à solvant. Les fibres de flocage sont tout de suite collées et on peut appliquer une deuxième couche et ainsi de suite.

Un phénomène apparait alors. Les fibres statiques se positionnent selon deux principes distincts. Sous l’effet du champ ionisant généré par le Magigras et la tension de l’applicateur électrostatique d’herbe, si les fibres ajoutées sont de même longueur, elles se plantent à l’extrémité de celles de la couche précédente. Si les fibres sont plus courtes, alors celles-ci vont venir se planter sur le tronc des fibres précédentes et représenter ainsi des ramifications. Si l’on répète le processus, on va voir apparaitre des arborescences.

Il faudra ainsi varier selon ces deux principes pour obtenir les créations végétales désirées.

Le Magigras va s’appliquer en couches fines sur le décor que l’on souhaite décorer. Si l’on intercale un film genre film alimentaire avant d’appliquer le mélange sur la surface, on va pouvoir après le temps de prise, enlever la couche ainsi formée pour pouvoir le travailler en dehors du support. Ainsi l’utilisation des bombes de colle ne pose pas de problème. De plus, on va pouvoir positionner la surface à la verticale, la retourner et la secouer ce qui est indispensable pour obtenir certains effets.

Les avantages du Magigras pour le flocage d’herbe en modélisme

–          Elle est idéale pour représenter la terre des dioramas pour le flocage électrostatique
–          On peut utiliser de la colle Magispray, même sur des fibres déjà positionnées, sur une faible zone masquée
–       On pique les plantes avec une épingle sans ajout de colle
–          Magigras demeure flexible de sorte que vous pouvez planter les objets après séchage
–          Elle peut être coupée avec un cutter
–          Elle adhère bien aux différents matériaux
–          Elle s’applique avec une spatule couteau à palette de peintre en fine couche
–          Le godet de mélange et les outils se nettoient à l’eau
–          Elle n’est pas toxique, elle contient du ciment (protéger les mains pour les personnes allergiques au ciment)
–          Une heure après application, on peut utiliser un chiffon en tapotant pour enlever les marques de truelle ou pour modeler une texture
–         Ne brûle pas

Avec quoi utiliser le Magigras

Le Magigras va être appliquée en fine couche sur le décor que vous souhaitez enherber. Elle est commercialisée aujourd’hui sous forme de résine à deux composants à mélanger.

La résine standard est fibreuse et est appropriée pour des surfaces moyennes. La couche formée fait environ 1 mm d’épaisseur et se maintient bien pour être traitée séparément de son support.

La résine fine est quant à elle destinée à être appliqué sur des objets comme des branchages, plaques ou tout autre support. La couche obtenue est beaucoup plus fine.

Nous vous conseillons pour appliquer les fibres l’utilisation du RTS Greenkeeper. Le RST Greenkeeper existe en trois versions, le 25 KV, le 35 KV et le 55 KV.

Nous conseillons le RTS-Greenkeeper 35 KV car il est tout à fait approprié pour une utilisation courante d’un modéliste en N, HO ou 0.

Le 25 KV ne permettra de faire monter les fibres que de 20 mm ce qui réduit son champ d’utilisation pour l’enherbage de faible hauteur. On se coupe de la réalisation d’arbuste ou de ramification.

Le RTS-Greenkeeper 55 KV est quant à lui tout à fait préconisé pour des hauteurs de flocage dépassant les 10 cm et le flocage des fibres longues < 8 mm et de forte section, c’est-à-dire au-delà de 50 dtex. On le réservera pour les échelles O et 1 et la fabrication des arbres.

Le Magisspay est la colle en bombe spécialement conçue pour le flocage. Elle est très fluide et transparente afin de ne pas laisser de trace lors du flocage en couches successives.

Les fibres Magifloc sont conçues pour obtenir un résultat optimum. D’autres fibres vont être ajoutées progressivement au catalogue pour tenir des possibilités du Magigras. Le Magiflor est le complément pour fleurir vos créations.

Le Magigras accroche à tous supports. Mais avec les nouvelles possibilités offertes, l’utilisation du Styrodur (Polystyrène extrudé) comme support est tout à fait indiqué.

Comment utiliser le Magigras

Le Magigras s’applique après avoir mélangé à part égale la poudre et le composant liquide. Les outils se nettoient à l’eau froide. Dans le godet bien écraser le mélange sur le bord avec un couteau à peindre et éliminer les éventuels grumeaux que se seraient formés. Avec le couteau à peindre, appliquez le mélange sur la surface en étalant pour former une couche de l’épaisseur souhaitée.

La pâte étalée est sèche au touché après une dizaine d’heure. La résine obtient sa consistance définitive après 24 heures.

Une fois la couche sèche, la prendre dans un milieu aéré et mettre une couche de Magispray. Si l’on souhaite obtenir une très forte adhérence de la première couche de fibre sur le Magigras, on peut utiliser de la colle à bois transparente en couche épaisse. La colle à bois va emprisonner la racine des fibres dans une couche flexible et rendre le tapis ainsi formé plus résistant. Mais pour les couches suivantes, seule la Magispray devra être utilisée.

Comme décrit plus haut, c’est le choix des tailles successives ou des mélanges de fibres qui va conditionner le résultat obtenu.

En suivant le lien ci-après, nous allons vous montrer différentes réalisations illustrant ce que l’on peut obtenir à l’aide du Magigras.

A ces deux principes, il faut ajouter que le mélange de fibres de longueurs différentes donne un résultat intéressant. En effet, lors d’une passe de flocage avec un mélange de fibres courtes et longues, les fibres des différentes tailles ne se collent pas entre elles. Par conséquent, pour obtenir quelques fibres courtes



Les commentaires sont fermés.